Category Archives: grandir

racisme d’une blanche tel un cachet d’aspirine

salut
un mec qui m’a fait rire a dit que l’on ne pouvait être raciste contre les blancs!
pardon?
blanche neige, entre lui et moi, c’est pas plus jouissif selon qui te le dit,

passons ce détail
il faut qu’il voit, il niquera pas sa race, non, ni la mienne,
me demandez pas s’il était canadien, australien, anglais ou encore canadien,
ni si il avait pris des vacances à se faire bronzer,
il a raconté quelque chose que j’ai compris, qui m’a attristé et j’ai ris avec lui,
pour comprimer la tristesse, pas forcément la colère,
ça dépend de tant de choses,
j’ai saisi la nuance de ce que nous voyons souvent,
quand la chose est étudiée, tu vois plus loin , oui,
hélas, traiter du racisme sans taper dans les repas de famille,
l’école, les activités,les politiciens, alors, notre pays, genre, à aimer les repas de famille, là, ils pourraient renverser la chose, et amener des jours,pour tous, ah, comment tourner ce racisme, cette peur,
leur racisme est comme le harcèlement des maternelles,
il n’y a qu’à effectuer une recherche, et observez des enfants, dans un endroit fermé, avec des règles, au moment de la récréation,
alors n’allez pas crier au diable, non, le racisme commence avec cette attitude mais utilise le boutonneux, le bigleux, la moche(quand d’après ma fille, une fille ne lui donne pas son jouet, cinq ans,pas d’âge mental)

bon, quand on connaît plus grave, on ne sait pas reconnaître la peine qu’une “serpent à lunettes”, yeux marrons, yeux de cochons, jusqu’à l’âge adulte avancé, je ne savais pas et ne pouvais penser une seule seconde que je puisse être si sexy, et oui, je suis un cas, je m’en suis royalement fichu de leurs insultes, je les ai prises pour vérités possibles, acceptant de grandir pas aussi méchante et conne de toute façon, si la beauté , c’était ça, pas pour moi, non merci de tout faire pour être la plus belle, bon, j’ai eu quatorze ans!
on passe et on rebondit
un ado, ah, il te donne le bulletin de vote de ses parents en quoi, cinq ou dix minutes?

mdr
sérieux, donc, là, il m’est arrivé de me retrouver la seule et ne rien comprendre, à l’étranger, pas la seule blanche, un collègue m’a invité à une soirée en me prévenant , de pas grand chose, un c’est des noirs, bon, et ?
est ce la démence quand un décide que vous êtes belle, comme un européen, de couleur ou pas qui aurait bu de trop!
autrement, oui, fallait amener des sous pour boire, était ce le message;
et d’habitude on t’offre à boire, tu dis non, il te paye un autre verre et discute, pas tout le temps, un exemple, pas un étalage des sorties d’une jeune femme,

marrant un titre français dans ma playlist, zoé, paris tout va bien, sympa, et pour le racisme, les joues grises creusées?
elle dit ça? les jeunes, y vont bien?
non, parce que leur vieux là,
je tente de leur pointer où nos parents sont cons
nous, ah, pas mal dans notre style,
la mixité chez nos vieux, attendez,
la peur de perdre leur couleur?

non, on me la refait?
allez quoi?
et , un fusil, une chemise bien boutonnée, ornée de mile écuissons,une fusée armée, un missile avec ce commentaire ne changerait mon incrédulité!

et la peur de ne pas pouvoir empêcher l’invasion? pardon?
en avoir peur?
alors, c’est le moment de rétrograder et freiner toute activité physique en lisant, pourquoi en as tu peur,
à quoi penses tu en termes de ces invasions que tu connais si bien puisque tu me préviens si assurément?
alors maintenant, qui était l’envahisseur?